Vous êtes ici : GREP Association » Qui sommes-nous ?

Le GREP Change… de Président

Lors de l’A.G. du 10 juin dernier, Yves Roméas avait annoncé que ce serait sont dernier mandat.

Après avoir remercié Yves Roméas pour son apport et sa disponibilité durant les 9 années comme administrateur puis président, le Conseil d’administration du 24 juin a donc élu à l’unanimité, François Lapierre (président de GREP Intérim jusqu’au 31/12/2015) à la présidence du GREP. En lien étroit avec le commissaire aux comptes et le cabinet Delsol, F.Lapierre a conduit le rapprochement de GREP et GREP Intérim qui devrait être finalisé par une fusion des deux structures au 1er janvier 2016.

En prenant ses nouvelles fonctions François Lapierre, président de GREP Intérim depuis quelques années, a présenté les orientations qu’il souhaitait soumettre au C.A pour en débattre et permettre aux administrateurs de s’impliquer dans les domaines où ils se trouvent compétents, motivés et disponibles.

Il souhaite présider un C.A actif pour définir les réels besoins du GREP et pour s’interroger sur certaines de nos manières ou méthodes et définir une vision claire pour l’association.

Quelques exemples de domaines sur lesquels les administrateurs pourraient s’investir :

  • Développer des antennes
  • Développer le bénévolat
  • Rechercher de nouveaux modes de financements
  • Se faire connaître d’autres associations pour envisager un travail en commun
  • Trouver des Hommes relais au sein des grandes administrations et institutions.
  • S’interroger sur notre communication
  • Réfléchir à devenir un incubateur de nouvelles actions et entités
  • Impliquer des administrateurs auprès des antennes
  • Revoir le fonctionnement de la gouvernance

Le prochain C.A, le 24 septembre constituera une première étape.

 

Présentation du GREP

Un peu d’histoire…

Las de constater que les condamnations avec obligations de travail ne pouvaient réellement aboutir, faute d’employeurs disponibles ou motivés, magistrats et travailleurs sociaux des services de la justice ont décidé, en 1985, de créer une association dont l’objectif serait de sensibiliser des employeurs et de les mobiliser sur la cause des probationnaires.

Ils venaient de créer le GREP.

 AUJOURD’HUI,

Les chefs d’entreprises étant des citoyens à part entière, un réseau « d’entreprises partenaires » s’est constitué et renouvelé pour permettre aux personnes sortant de prison ou en liberté conditionnelle d’accéder à l’emploi.

Finalités du GREP

l’accès à l’emploi…

C’est la première finalité du GREP,

Parce que nous considérons qu’il s’agit d’un moyen important pour limiter la récidive et la prévention de la délinquance. 

Au fil des années le GREP a fédéré des employeurs plus sensibles à la diversité des critères pour leurs recrutements, des entreprises en cohérence avec leur responsabilité sociale (RSE) . Le GREP associe convictions et professionnalisme au service de l’emploi, générateur d’autonomie pour une société toujours plus à l’écoute de ses citoyens.

entretien employeur du bâtiment, demandeurs d'emploi

L’accès à l’emploi c’est également:

– Obtenir les moyens de devenir autonome, de se loger,de se déplacer…

– Etablir des liens sociaux avec ses collègues, s’intégrer dans d’autres réseaux

– Se sentir utile, considéré dans un milieu professionnel et dans la société.

Notre Conseil d’Administration

Le conseil d’administration, constitué de chefs d’entreprises et de cadres de grandes entreprises entretient des relations régulières avec les juges d’application des peines (JAP) comme avec les services pénitentiaires d’insertion et de probation (SPIP) de l’administration pénitentiaire.

Il est toujours présidé par un chef d’entreprise en activité.

François Lapierre, président du GREP depuis juin 2015 , a présenté les orientations qu’il souhaitait soumettre au C.A pour en débattre et permettre aux administrateurs de s’impliquer dans les domaines où ils se trouvent compétents, motivés et disponibles.

Conseil-dadministration

Il souhaite présider un C.A actif pour définir les réels besoins du GREP et pour s’interroger sur certaines de nos manières ou méthodes et définir une vision claire pour l’association.

Quelques exemples de domaines sur lesquels les administrateurs pourraient s’investir :

  • Développer des antennes
  • Développer le bénévolat
  • Rechercher de nouveaux modes de financements
  • Se faire connaître d’autres associations pour envisager un travail en commun
  • Trouver des Hommes relais au sein des grandes administrations et institutions.
  • S’interroger sur notre communication
  • Réfléchir à devenir un incubateur de nouvelles actions et entités
  • Impliquer des administrateurs auprès des antennes
  • Revoir le fonctionnement de la gouvernance

Le  C.A, élu ce 02/06/2016 a élu un nouveau bureau.

N.Berger et Y.Roméas ont souhaité s’en retirer. L’ensemble du CA les a remercié pour le travail qu’ils y ont accompli depuis des années.

Le Bureau

  • François LAPIERRE  Président
  • Xavier MARTIN vice Président
  • Michel DUPIN Trésorier
  • Francis GAQUERE Secrétaire
  • Marc MONNOT secrétaire adjoint
  • Jean françois GARCIA Trésorier adjoint

Le Conseil d’administration

Mesdames : Nicole BERGER, Béatrice DEVAUX- SEMAVOINE,  Salomé TARDY,  Pascale VANIER- GIRARDIN

Messieurs :  Christophe ANDRE, Philippe De LAMARZELLE (CJD), Michel DUPIN, Olivier FORRAY,  Francis GAQUERE, Jean François GARCIA  , François LAPIERRE,  Xavier MARTIN, Serge MARTINIE, Marc MONNOT (ANDRH), Bertrand MORTAMET (EDC), Sébastien PERROS ( Medef), Marc RENART.

Les groupements patronaux, MEDEF Lyon Rhône AlpesCJD et EDC, ANDRH, y sont représentés ainsi que les entreprises ALDES, PIZZORNO,  MERSEN, VOLVO, EBM (Vinci), SANOFI, M2ER, CSP Rhône Alpes, BLP Constructions, ALSTOM.

Mr VUAILLAT commissaire aux comptes pour le cabinet Actitud audit.

Les Antennes du GREP

Depuis 2005, à la demande de la préfecture de région et de l’Administration Pénitentiaire, dans la perspective de l’ouverture de nouveaux établissements pénitentiaires à Roanne et à Bourg en Bresse, le GREP a mis en place deux agences, à Saint Etienne et à Bourg en Bresse.

Si l’essentiel de l’activité de l’association reste centralisée à Lyon, les antennes départementales déploient de nombreux projets avec les partenaires publics ( SPIP, établissement pénitentiaires, collectivités territoriales…) et privés (Entreprises, associations, groupes locaux. d’entreprises…)